Too Moved to Talk

La cie Too moved to talk créée par la danseuse et chorégraphe bruxelloise Fanny Brouyaux en 2018, porte et développe des projets chorégraphiques qui tentent au décloisonnement de différents langages artistiques et de leurs publics.​

 

Au travers de figures, personnages-archétypes ou présences, elle crée des spectacles à la croisée de la danse, du théâtre et de la performance.

 

Le nom qu'elle choisit pour cette compagnie, que l'on pourrait traduire par « Trop (é) mu.e.s pour parler », est inspiré de l'oeuvre: "Sorry too moved to talk", de l'artiste plasticien Fred Eerdekens.

 

Fanny Brouyaux choisit cette nomination pour son évocation sensible, son invitation à chercher des formes non verbales, formes mouvantes de communication et de regards subtils sur l'humain.

 

La cie Too moved to talk produit  les œuvres de Fanny Brouyaux et de ses collaborateurs

Fanny Brouyaux

Fanny Brouyaux est danseuse-interprète et chorégraphe bruxelloise.
Après ses études à P.A.R.T.S (Performing arts research and training studios), elle crée des performances « site-specific » en collectif avec notamment Christian Schreurs, pianiste-compositeur minimaliste (ex-Vénus).

 

Elle rejoint ensuite la compagnie marocaine Anania- Danses de Taoufiq Izeddiou pour le spectacle « Rev'Illusion » et crée la performance « Un bruit » dans le cadre de la commémoration des 50 ans de l’immigration marocaine en Belgique avec la collaboration du plasticien sonore Yann Leguay.

Elle danse pour différentes compagnies belges aux multiples approches: théâtre physique (Cie « La peau de l’autre »), urbain-contemporain (Cie Abis), jeunes public (cie Nyash, Julie Bougard), et est artiste en pédiatrie pour l’association Le Pont des arts pendant 1 an et demi.

 

Elle fonde sa compagnie Too moved to talk et crée « De la poésie, du sport, etc » en collaboration avec la comédienne et performeuse Sophie Guisset, « Warm » avec Florian Vuille, clown-danseur et David Séchaud, scénographe-performer et « 2SCHIEVE » avec le batteur Tom Malmendier. En parallèle à son travail de chorégraphe et de danseuse, Fanny Brouyaux donne ponctuellement des ateliers et participe à différentes créations en tant qu’œil extérieur, conseillère chorégraphique et/ou dramaturgique.

 

Elle a aussi été une des organisatrices et programmatrices du festival Caméléon, festival autour de l’identité multiple ayant été organisé́ à Charleroi en octobre 2017.

Portrait_Fanny.jpg

©Véronique Baudoux
"Warm" rehearsals, Le Gymnase CDCN de Roubaix